Get Adobe Flash player

 

Le Courrier de l’Ouest (édition d’Angers) du jeudi 29 mai 2003
« …Richard Seiler, journaliste et écrivain alsacien, vient d’éditer un ouvrage remarqué sur « le réseau Prosper ». En tant que Grand témoin du concours national de la Résistance et de la Déportation, Richard Seiler succède en Anjou à d’autres personnages célèbres, comme Jorge Semprun et Lucie Aubrac… »

La Nouvelle République du Centre-Ouest (édition d’Angers) du vendredi 30 mai 2003 « Témoigner encore et toujours / …Richard Seiler a plus particulièrement travaillé sur un des 92 réseaux britanniques, qui a été sacrifié pendant la guerre. Son objectif est de faire parler de ces résistants et d’obtenir leur reconnaissance… »

Ouest-France (édition d’Angers) du vendredi 30 mai 2003
« Résistance : le relais tendu aux jeunes / Venu pour présenter son livre sur « le réseau Prosper », Richard Seiler a dit à l’intention de plusieurs centaines de jeunes réunis aux Greniers Saint-Jean à Angers : « Si vous entamez des études d’histoire, le thème de la Seconde Guerre mondiale reste un filon de recherches qui est loin d’être épuisé… »

Les Dernières Nouvelles d’Alsace du jeudi 5 juin 2003 « Au nom de la liberté / …Espionnage, contre-espionnage, agents doubles : l’histoire longtemps occultée (voire maquillée en ratage professionnel) de
« combattant(e)s de l’ombre » sacrifié(e)s froidement par stratégie politique ».

Le Républicain Lorrain (édition de Forbach) du dimanche 5 juin 2005 « Culture / Richard Seiler et le réseau Prosper / « Ce livre est un synthèse. La difficulté a été de mettre de l’ordre dans cette histoire compliquée et de la schématiser en donnant des exemples…»